Série sur les artisans d’exception – Lucie Gérgoire, chapelière

L’atelier de Lucie Grégroire, Comme un chapeau, est l’un des derniers ateliers de confection de chapeau artisanal à Montréal. Ses sublimes créations ont été présentées dans les musées du Québec et de l’Europe en plus d’avoir été portées par certaines célébrités donc  Johny Depp et John Turturro dans le film «Secret Window».

Comme un chapeau est aussi un lieu d’apprentissage où l’on peut suivre des cours en chapellerie. Lucie transmet son savoir aux étudiants, aux professionnels ainsi qu’aux curieux de la chapellerie. Dans ses cours, vous allez apprendre les techniques, la différence entre les styles et les matières en plus de vous transmettre sa passion pour le chapeau «bien fait».

Nous avons eu une belle rencontre avec Lucie dans son atelier et nous avons voulu mettre de l’avant son point de vue dans notre série de profil sur les artisans. Voici ses réponses à notre Q & A rapide :

Q. Est-ce que vous avez un chapeau fétiche?
A. Mon chapeau préféré est le Fedora, un chapeau principalement en feutre avec un large rebord.

Q. Quel est le chapeau de 2017 – la tendance du moment?
A. La tendance de 2017 est dans la diversité : turbans, canotier et tribys avec le plus de couleurs possible.

Q. Combien de temps passez-vous à la confection d’un chapeau?
A. La création d’un chapeau varie beaucoup selon le style et la matière choisis puisque le temps de moulage, de séchage, de coupe et de finition n’est pas le même : e. g – les chapeaux de feutres et de pailles peuvent prendre de 3 à 8 heures.

Q. Quelles sont les étapes dans la création d’un chapeau?
A. Une brève explication : Avec le client, on détermine le style du chapeau en prenant en compte sa physionomie et son caractère. On fait ensuite le choix de matières et de la garniture puis on définit comment le chapeau sera porté. Pour la confection du chapeau, on fait le moulage, le séchage, la coupe et la finition du chapeau.

Q. Combien de types de chapeaux pouvez-vous faire?
A. Je peux faire plusieurs styles de chapeaux, les seules que je ne fais pas sont les chapeaux melon et les hauts de forme puisqu’il nécessite une technique particulière et difficile.

Q. Quel est le «faux pas» lorsqu’on porte un chapeau?
A. Se dire que nous n’avons pas une tête à chapeau! Sinon, l’erreur fatale est lorsqu’on porte un chapeau bibi avec la corde passée sous le menton plutôt que derrière la nuque.

Pour plus d’informations sur Lucie Grégoire et ses formations offertes, visitez son site internet:
www.commeunchapeau.com